Le Cercle des Esprits Lunaires

Forum du Cercle paien des Esprits Lunaires
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Druides

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crystale Améthyel
Esprit Lunaire
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 31/10/2009
Age : 33
Localisation : Montpellier

Carnet de Sorcière
Lune de Sabbat: Lune du Lievre (Beltaine)
Signe astrologique et ascendant: Taureau ascendant Vierge
Element: Terre

MessageSujet: Les Druides   Mer 9 Déc - 13:42

Les Druides


Il existe deux explications au mot " druide " :
* Celle de Pline, pour qui il serait issu du mot gaulois " derw " signifiant chêne, le druide devenant " l'homme du chêne ".
* Celle de Mme Le Roux, dans les racines sanscrites " dru " signifiant dru et " vid " signifiant savoir, les druides désignant les hommes très savants.
Les Druides antiques avaient une place importante dans la société, particulièrement de conseil auprès du Roi, il est d'ailleurs dit que Le Roi ne parlait jamais avant le Druide, ce qui montre l'importance de son rôle au plus haut de la hiérarchie.
Ils avaient aussi pour charge de l'éducation, de la justice, de la médecine, de la divination et des arts.
Les jeunes postulants commençaient leur éducation très jeune, il fallait en effet une bonne vingtaine d'années pour acquérir les connaissances nécessaires.


Historique

Les Romains sont responsables de la disparition des Druides.
Ils furent interdits sous prétexte de sacrifices humains, alors qu'il ne sagissait que d'une manoeuvre politique contre une classe sacerdotale ayant un énorme ascendant sur la population, et capable de résister à l'envahisseur.
Plus tard le christianisme terminera de balayer cette " religion barbare ".
A noter que le seul texte relatant des sacrifices humains, est irlandais chrétien, rédigé en latin, à la gloire de St Patrick.
La religion druidique continua dans la clandestinité des monastères chrétiens (tel que les Bénédictins) dont les cloîtres s'élevèrent sur les lieux mêmes des anciens temples !
Les Druides savaient écrire (alphabet grec et ogamique) mais ils refusaient de figer leur doctrine au risque de la tuer.
Les éléments de cette tradition furent transcrits, quant ils furent interdits par l'extension du christianisme, principalement dans les monastères celtiques irlandais, mais de nombreux récits païens furent christianisés ou censurés.
La tradition fut aussi perpétuée par les Bardes sous la forme de contes et chansons.

Le Druidisme est une philosophie, une spiritualité, une religion naturelle et ancestrale. Cela veut dire qu'il puise son origine aux sources de la vie, aux messages de la nature, aux sagesses des ancêtres. Cette pratique renoue avec les cultes anciens des cycles de la nature en une approche holistique et globale de la vie. Par ce fait aucun être humain ne détient la clé du Druidisme, qui est alors le contraire d'une secte, d'un groupement dogmatique, d'une pensée élitiste ou raciale. Il s'adresse aux enfants de la Terre !
A l'heure ou toutes les "Grandes Religions" s'entendent et se concertent, pour un foulard, une école, un geste pour la terre, nous estimons que nous avons le droit à notre liberté de culte, à l'expression de nos croyances et de nos rites. Que notre Mère la Terre et notre Père le Ciel nous portent bénédiction ... Par le Soleil et la Lune.
On peut dire que le fondement de la pensée druidique est l’accomplissement de l’harmonie universelle des êtres et des choses dans une réalisation permanente et perpétuelle à la fois. Les druides enseignaient l’immortalité de l’âme, en une autre renaissance " ailleurs ", d’où la notion de réincarnation et le mépris de la mort. Dans cette conception, Dieu n’est pas, il " devient " en permanence. Dieu a besoin des hommes et de l’univers, car il est cet univers qui est " se faisant ". Ceci explique que le héros soit toujours prêt à aller jusqu’au bout, qu’il soit prêt à l’impossible : il lui faut pénétrer le secret du monde pour agir sur lui par le dépassement de lui-même et rendre ainsi ce monde davantage conforme à l’ordre cosmique divin qui est supérieur. Car rien n’est achevé tant que ce plan supérieur du Dieu Unique ne sera pas réalisé et cette réalisation passe par l’homme-héros. Nous sommes ici, avec cette pensée indo-européenne occidentale, aux antipodes de la pensée orientale du " Non Vouloir " et du " Non Etre ". La représentation de Dieu est monothéiste et totalement abstraite, les autres divinités n’étant que des symboles d’attributs divins, concrétisés pour être plus accessibles au grand nombre, comme c’était le cas aussi en Egypte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Druides
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sépultures de Druides
» Mégalithes : lieux de culte des druides, autels sacrifices ?
» Le recrutement des druides
» L'or des Druides
» Les Druides, de Michel Raoult

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cercle des Esprits Lunaires :: Les Panthéons-
Sauter vers: